Étape:   Caletta del Pastore  >  une plage au sud de Porto Santoru. Intérêt ***  

Grande forme pour tout le monde ce matin.  radar2 Nous entrons dans la zone  de Salto di Quirra dont le désastre écologique commence à être connu. radar3 Des bâtiments de l’armée (certains côtoient des tours aragonaises) “ornent” les sommets sur des dizaines de kilomètres.  marina Nous passons une marina militaire sans vie apparente sinon deux gus qui font leur footing. P1040106 Ce paysage de grandes plages désertes sur fond de montagnes est enchanteur, calme, trop calmeriviere Débarquement à 10h à l'embouchure du Fiume Di Quirra cachée par un banc de sable.P1040113bis  Nous remontons son cour paisible sur 4 km; colverts, hérons cendrés, poules d'eau. Quelques coups de feu, des chasseurs.  P1040117 Notre progression est stoppée par des troncs peu après le pont qui mène à Quirra.P1040127 Pas de poisson côté mer, l'eau de la rivière percole à travers le banc de sable. Nous repartons, la côte se fait abrupte, beau granit rose creusé de taffonis, pas de possibilité de débarquer. Vers 15h, on trouve un bivouac aménagé sous des caroubiers, des emplacements de tente, des tables faites de galets et de palettes, un coin feu... La grève est constituée de galets plats, on aperçoit Porto Santoru à 2km à peine. Avant le repas, séance de Wùo Taï pour Bruno, moyennement réceptif, enfin j'ai l'impression. Feu de bois, la casserole posée sur 3 pierres, l'eau chauffe. Apéritif et toasts de tapenade et parmesan. Au menu de ce soir: soupe de cresson/saumon, (un leg de l'équipe précédente), polenta aux cèpes et la cocotte fini la nuit sur la braise ou mijottent les lentilles de demain. 

_sardaigne_103bis Pour rester dans les fleuves côtier, voici le fleuve au nom et au cour le plus court du monde, le D.       suite >