Étape: Cala Sarraina > Castelsardo - Intérêt ***  (jusqu'à Isola Rossa)

Le vent est tombé, il fait 19°. Départ dans une mer "Bretonne", vivante, vibrante, déferlante, impressionnante, magnifique; des creux de 1m le long de cette côte escarpée et sauvage créent une ambiance surnaturelle, nous sommes le long de la Costa Paradiso. Fab assure comme un chef malgré son peu d'expérience en kayak. Ce qui ressemblait à des rochers hier, s'avère être des habitations en parfaitement intégrées à ce paysage de steppe. Quelques délires d'architecte comme cette coupole qui a appartenu à Antonioni. Nous mettons 3 heures pour atteindre Isola Rossa. L'eau de la baie est chargée de particules de plastique. En milieu d'après-midi le vent reprend, SW Force 3, de face, pénible. La houle nous empêche de débarquer sur la plage de Badesi, 12 km à l'ambiance très landaise, quelques kiteurs, vent onshore et lagune, un super spot mais bon, pour l'instant on est en kayak et on aimerait bien se poser. Nous sommes contraints de poursuivre jusqu'à Castelsardo que nous atteignons alors que le jour décline. La roche est ici volcanique, les jetées sont faites de gros blocs de lave. Nous bivouaquons dans le port sur la petite plage à la propreté discutable (on n'a pas envie de discuter), un tas d'immondices à quatre mètres mais pas le choix et nous sommes vraiment soulagés d'avoir pu toucher terre avant la nuit totale. Je m'attelle à la cuisine abrité du vent par une touffe de bambous, Fab va chercher une douche sur le port. Gros coup de pompe. Riz au curry/crème, soupe thaï, indémodable crème Mont Blanc. Je me couche rapidement, lecture pour m'abstraire de cet environnement si peu naturel et oublier cette fin de journée. Fab va visiter la ville qui se révèle charmante, pittoresque sur son piton rocheux. Bien malgré nous, nous aurons fait 35 km en 7h30 de navigation. _VisagesDePierreAnne Pas d’images potables ce jour, alors voici un montage sur des photos de Anne prises du kayak (sacré coup d'œil).

  suite >