17 Le Golfe d’Orosei: d’Orosei à Santa Maria Navarrese 

P1040246Intérêt ***************************    2 jours (45 km)

Prenez le grand Canyon du Verdon, doublez-en les proportions, effacez la rive droite, remplacez-la par le lagon de Bora-Bora, tout simplement vertigineux! La Cala Luna avec ses 700m de plage et l’alignement de ses 7 grottes gigantesques n’est que la plus célèbre d’une longue liste de calanques toutes aussi belles. Comme il existe des cols hors catégorie en cyclisme, certains sites touristiques ne se satisfont ni des classements ni des superlatifs; les mots ont leurs limites et les photos peinent à approcher la réalité de ce que l'on peut ressentir dans de tels paysages; la certitude de ne plus revoir ce Golfe d’Orosei me plongerait dans une profonde mélancolie. Au départ d’Orosei, le Golfe peut se naviguer en deux jours tranquillement (45 km).

P1040338L’arrivée en ferry  • Santa Teresa depuis Bonifacio  • Porto Torres depuis Propriano ou Marseille  •  Palau depuis Gênes et Porto Vecchio   • Arbatax, Olbia et Cagliari depuis Gênes

P1040239Remarques    Même en juin et septembre les week-end voient passer beaucoup de monde; si vous le pouvez, naviguez le Golfe en semaine. Plus tôt ou plus tard en saison, c'est l’assurance d’avoir les lieux quasi uniquement pour soi avec bien sûr des journées plus courtes et une eau plus fraîche au printemps.

À quoi bon se retrouver au Paradis si c'est pour le partager avec la foule me direz-vous? Sachez bien que visiter le Golfe en juillet/août vaut mieux que ne pas le visiter du tout. Dans ce cas,  profitez du calme des premières et dernières heures de la journée. Pour goûter pleinement la magie des lieux, rien ne vaut un séjour en mai ou octobre. La pluie peut être alors de la partie mais les températures demeurent néanmoins très douces. 

Embarquement ici et arrivée .

Préférez le hors-saison et en semaine

_sar_bis__81_En faire plus ou autrement  

• Afin de laisser la voiture en ville, partir du pont d’Orosei: descendre le Fiume Cedrino sur 3 km, puis le court portage du banc de sable vous conduit à la mer.

 • S'il vous reste un peu d’énergie, poussez jusqu’à Arbatax ( 39° 56' 18" N / 9° 41' 49" E) : + 6 km pour la plage près du port ou + 9 km pour la plage de Porto Frailis ( 39° 55' 27" N / 9° 42' 18" E) avec passage sous le joli Capo Bellavista. Après Santa Maria, ne longez pas la côte mais visez la splendide Isola Dell’Ogliastra aux cathédrales de granite rose.  

• Naviguer le Golfe en aller-retour sur 4 à 5 jours n’est pas insensé tant le site est grandiose, cela évite de plus une navette longue qu'il vaut mieux faire en bus plutôt qu'en auto-stop (histoire vécue par un ami et qui s'est finie par une marche de nuit). 

• Mixer kayak et marche: départs de Cala di Luna, Longa Pedra, Cala Goloritze .....

• La bonne idée: un ferry relie Olbia à Arbatax. 5 heures de navette pour 7 jours de navigation ( 156 km) incluant Tavolara et Molara. 

• Il est facile de louer des kayaks à Cala Gonone, charmante bourgade accessible par un tunnel et une route particulièrement tortueuse mais le paysage est splendide; ce départ est spécialement intéressant si l'on dispose de peu de temps, les premières grottes "star" se trouvent à quelques kilomètres au sud.


18 L’Ogliastra: de Torre di Bari à Porto Santoru

P9070660bisIntérêt   ***   Une journée (26 km)

Ça commence par une plage de 6 km suivie d’une superbe section de porphyre rouge et de granite blanc sculpté de taffoni ou vous pourrez à loisir zigzaguer entre les blocs. De grandes bandes de galets plats allant du rose au gris en passant par le vert séparent le maquis de la mer. Longue de 1300 mètres, Coccorrocci (les galets en Sarde) est la plus grande plage de ce type en Sardaigne. Embarquement ici et arrivée .

P1040193En faire plus     Partir d'Arbatax (+12 km), du port de préférence pour passer le Capo Bellavista et ses villas qui s’imbriquent dans les rochers. S’ensuivent les îlots rouges de la Baie de Tortoli puis les collines typiques de l’Ogliastra aux courbes apaisantes. Pour finir: la Punta Su Mastixi, ancienne coulée de lave dont le noir de la roche tranche avec le paysage alentour.


19 La Torre di Murtas: de Porto Santoru à Porto Coralio 

P1040106Intérêt   **    Une journée (21 km)

Encore de beaux granites roses creusés de taffonis mais c'est le profond calme de cette section qui en fait l’attrait et pour cause: le vrai nom de l‘endroit est “Salto di Quirra”, immense terrain militaire; une recherche sur le net vous ouvrira les yeux sur un scandale écologique en marche. Cette randonnée vaut néanmoins vraiment le coup, la route passant loin, ce sont des kilomètres de plages désertées sur un arrière plan de collines sauvages. Embarquement ici et arrivée .

P1040127Remarques     Il n’y a pas d’essais militaires durant les mois d’été. 

P1040163En faire plus    Remonter le Fiume di Quirra sur 4 km, mais il faut pour cela trouver l'embouchure cachée par une bande de sable. 


20 Le Capo Ferrato: de Porto Coralio à Monte Nai 

_sardaigne_054Intérêt   **    Une journée (22 km)

Pour les granites sculptés du Capo Ferrato contrastant avec les grandes plages qui le cernent. Même sur les littoraux rectilignes, la Sardaigne offre toujours un arrière plan intéressant, les montagnes y sont omniprésentes. Embarquement ici et arrivée .

Remarques    L'eau douce coulant des montagnes n'est jamais loin sur cette section: la grande plage qui mène au Capo Ferrato est un long cordon de sable masquant tout un réseau de rivières, de canaux et d’étangs sur dix kilomètres.  Peu avant le Cap, la petite baie de Porto Pirastu offre un site de bivouac tout confort: barbecues aménagés sous les pins.  


21 Capo Carbonara et Costa Rei: de Solanas à Monte Nai 

P1040088Intérêt   **    Une journée (29 km) 

Cette randonnée longe le “Cap Horn Sarde” réputé le plus venté de Sardaigne et vous fait goûter sans frôler l’indigestion un morceau de ce qui fait  l'attrait de la Sardaigne pour la majorité des touristes: les plages.

Remarques    Profiter de la splendide navette (28 km) pour faire un détour au Capo Carbonara. À l'Isola Dei Cavoli, si vous avez un masque et que la mer est calme, vous pouvez tenter d’apercevoir la Madonna del Naufrago, une statue immergée à dix mètres de profondeur et qui donne lieu à une procession et une messe sous-marine tous les troisièmes samedi de juillet. Embarquement ici et arrivée .

En faire moins    Il est possible de s’arrêter 7 km plus tôt à la Cala Sinzias ( 39° 11' 29" N / 9° 33' 49" E) sans certitude pour la sécurité du véhicule s'il y reste de nuit; l'endroit est sauvage et certains accès semblent privé.