1 La Maddalena: Les 7 sœurs

P1040427Intérêt  ***   D'une demi-journée (12 km) à 6 jours (130 km) pour une intégrale  

L' absence de navette et la proximité avec les ports de ferries. À chacun de composer son itinéraire en boucle, le choix pouvant être dicté par le Maestrale (c'est assez fréquent). Il est possible de naviguer relativement à l’abri du vent entre Maddalena, Santo Stefano et Caprera.

Sa réputation touristique n‘est pas usurpée et l’endroit est très fréquenté. Cet archipel, parc national depuis 1994, plus sympathique depuis le départ de l'armée américaine en 2007, est une véritable pinacothèque à ciel ouvert. On navigue d’une sculpture de granite à l’autre, l’imagination en ébullition devant tant de dentelles et d’amoncellements minéraux. 

Quelques distances

Le départ kayak se fait de Palau.

•  Maddalena: 29 km pour le tour de l’île la plus habitée de l’archipel.

•  Santo Stefano: à 1,5 km de Palau, le tour fait 9 km.

•  Caprera: 37 km de circonférence.

•  Spargi: 9 km pour le tour. Cela vaut la peine d'aller y passer la nuit, il y a de somptueux bivouacs bien abrités dans sa partie sud. Compter 1 jour (18 km) depuis l’embarquement de l‘Isola dei Gabbiani.

•  Razzoli + Budelli + Casetta : 25 km. Les plus éloignées de Palau, ne valent le détour que lorsqu'on arrive de Corse en kayak ou que l'on souhaite faire une intégrale ou bien encore admirer la Spiaggia Rosa immortalisée par Antonioni.

En faire plus ou autrement

•  Une intégrale du parc devrait inclure les îles belles et sauvages de Soffi, Le Camere et Mortorio mais il faut pour cela longer la Costa Smeralda très fréquentée en saison. 

•  L’archipel est accessible aux kayakistes aguerris depuis la Corse via les Lavezzi; Razzoli, l'île la plus au nord est à 13 km de la plage de Piantarella et la plus grande traversée fait 8 km.


2 Le Capo Testa: la Valle della Luna 

P1040438Intérêt  ****   Une demi-journée (8 km) 

Sans doute la plus forte concentration de taffoni de Sardaigne, tout bonnement hallucinant !  Le granite blanc, parfois rose, est omniprésent. Ce joyau de la Gallura se doit d’être parcouru une fois en kayak, une fois à pied; l’accès est facile, alors ne vous privez pas de ce plaisir. Le site est à tout juste 4 km du port de Santa Teresa.

Remarques  La navette fait  100m à pied, nous sommes sur une presqu’île. Prolongez le plaisir par un aller retour sur une journée avant d'aller déguster un verre de Vermentino. Embarquement ici.


3 La Costa Paradiso: d’Isola Rossa à Vignola Mare 

spiaggia_li_cossi_veduta_dall_altoIntérêt ***    Une journée (27 km )   Une ambiance atlantique, quasi bretonne, ou le porphyre rouge domine: dépaysement garanti, même par mer d'huile vous ne reconnaîtrez pas la Méditerranée. Les habitations s'intègrent assez bien dans le paysage, c’est assez rare pour le souligner.

Remarques  Peu d'abris sur cette côte ou les houles de nord-ouest peuvent frapper fort. Embarquement ici, débarquement .

La photo ci-dessus a été piquée sur le web, nous avons passé cette section par mer agitée, l'APN est resté à l'abris dans le sac ce jour là.


4 La Baia delle Mimose (ou Spiaggia di Badesi): de Castelsardo (Baia Ostina ou le port) à Isola Rossa

40234445Intérêt **  Une journée (18 km dont 12 de plage) 

Ce parcours contraste avec la “Costa Paradiso” toute proche; on se retrouve ici sur la côte landaise, pins et dunes de sable, avec en bonus un passage dans une crique volcanique ( porphyre rouge).

P1040468Remarques   Le départ et l’arrivée peuvent se faire d’un port, donc à l’abri de la houle qui n’est pas rare et qui peut vous forcer à naviguer cette section d’une traite sans possibilité de pause. À 2 km de Castelsardo où la montée au château vaut la peine, la Baia Ostina permet un embarquement plus naturel que le port

En faire plus    au niveau de Valledoria, on peut remonter la Coghinas* (13 km aller) jusqu'aux thermes de Casteldoria; navigation entre eucalyptus et palmiers. Un repérage sur une carte est recommandé car comme pour quasi tous les fleuves sardes l’embouchure est cachée par une bande de sable. Casteldoria peut également être un départ original pour votre randonnée en mer. Dans la boucle en amont des thermes, une source à 60° se déverse dans la rivière. 

* 3eme fleuve de Sardaigne après le Fiumendosa et le Tirso.


5 Le tour d’Asinara: l’île aux ânes blancs P1030806Intérêt  ***   3 jours (64 km)                            

 Pas de navette pour cette randonnée sur sans doute la côte la plus sauvage de Sardaigne mais aussi la plus dépouillée. Des paysages qui ne sont pas sans rappeler les îles de la Mer Égée. Une balade caractérisée par la faible profondeur des baies qui, avec la clarté du sable donne aux eaux cette couleur de lagon.

Cette ancienne île pénitentiaire devenue parc national en 1998 abrite une soixantaine d'ânes albinos mais aussi 500 mouflons, des sangliers et des chevaux sauvages de Gesturi qui vaquent en toute liberté. 

P1030810Remarques  Navigation dans le sens anti-horaire, départ du yacht club de Stintino, passage par l'Isola Piana et retour par la Torre della Pelosa. Il convient au minimum de se procurer un plan à l'office du tourisme de Porto Torres ou Stintino, en effet, trois parties sont totalement interdites d'accès (réserve intégrale). Il vous faudra passer au large et quatre parties sont interdites au bivouac. La côte occidentale est rocheuse, tous les villages et habitations se trouvent côte est.  Il est recommandé d’être autonome en eau.  Voir les zones réglementées ici:  AssinaraCarte  et les commentaires de Joël qui m'a fournis le document:  les 3 zones bleues sont interdites à toute navigation et bien mal balisées sur place, les zones vertes sont interdites au débarquement. L' île vaut vraiment le coup en période estivale car bien moins fréquentée.


6 - Tavolara & Molara, boucle au départ de Porto San Paolo P1040389Intérêt  ***    Un jour et demi (31 km)

Tavolara, ce monument de calcaire attire le regard de très loin. C'est une forteresse ou l'on ne peut accoster (légalement) qu’à sa pointe sud-est, il faut donc la naviguer d’une traite; nous vous recommandons plutôt de n'explorer que la grande muraille Sud puis d'aller faire le tour de Molara.

Remarques

Le départ se fait d' ici. Si vous tenez à faire le tour de Tavolara (16 km), ne faites pas comme nous, commencez par la côte Nord. Même s’il est possible d’y bivouaquer, les endroits tranquilles se trouvent sur Molara qui est plus sauvage ainsi qu’à l’Isola Piana face à Porto San Paolo. Respectez les bouées si vous décidez de contourner Tavolara par la Punta Timone; n’entrez pas dans la grande calanque au sud qui vous tend les bras, c’est une zone militaire en alerte permanente. Pour franchir cette Punta Timone, vous aurez bien regardé la météo, on est loin ici de la prochaine plage.

Extrait du journal de bord:

Entrée dans la Cala Timone, le vent disparaît instantanément mais une autre perturbation se profile. C'est une zone militaire, nous n'avons pas vu les bouées d'interdiction qui se trouvent au large et ce site n'est pas indiqué sur les cartes, discrétion oblige. L'endroit est en travaux. Arrivée des carabiniers, le chef nous fait les gros yeux. Pendant que nous portons nos bateaux pour franchir l'isthme et ne pas passer la Punta Timone tout au nord, il envoie un subalterne nous chercher une bouteille d'eau et une pomme pour chacun; "pour nous donner des forces" dit-il après un bref sermon et un exposé très accéléré de géopolitique. Leur uniforme: short, tongs et T-shirt. "Vous n'êtes jamais passés par là, on n'a rien vu", la flemme de faire un rapport sans doute, enfin ça arrange tout le monde. La fin du tour de l'île est splendide, côte verdoyante et le vent dévié par les falaises passe bien au-dessus de nos têtes.

En faire plus

• Gravir le Monte Cannone (656 m), point culminant de Tavolara: départ du Porticciolo situé dans l’anse Sud-Est. Vue panoramique sur le Golfe d’Olbia. Compter 1h30 de montée.

• Avec une navette, partir de Cala di Volpe (41° 05' 30 " N - 9° 32' 41" E) pour passer par les Camere di Mortorio (+ 18 km) au Nord du Capo Figari pour  " the bivouac of a lifetime ":  fonds poissonneux, oursins, arches sous-marines et vue imprenable sur Tavolara; ces îles font partie du parc de la Maddalena bien que très éloignées de l’archipel. Enivrant de beauté mais toute chose ayant un prix, rats et moustiques seront aussi de la fête.

 suite >