7 La Costa dell'Argentiera: de Stintino à Argentiera 

IMG_0552Intérêt   ***   Un jour et demi  (34 km) 

Une côte rocheuse avec cependant beaucoup de petites plages de sable. À voir: le lagon entre Asinara et Stintino, la petite île de la Torre della Pelosa et ses ails sauvages, les schistes du Capo Falcone, les restes des laveries de minerai d’Argentiera.

P1030811bisRemarques     Départ et arrivée d’un port.


8 Le Capo Caccia: d’Argentiera à Fertilia 

P1030820Intérêt  ****       2 jours (49 km)

Un des must de Sardaigne pour la taille de ses falaises et ses grottes. Le concurrent direct du Golfe d’Oroseï.

P1030823Remarques

Départ et arrivée d’un port. Pour ne braver aucun interdit, bivouaquer avant l’entrée dans le Parc. Zone de falaises assez exposée en cas de Maestrale.

En faire plus

• le port de Fertilia est aussi l’entrée de l’étang del Calich ou l’on peut observer les restes d’un pont romain et remonter le Rio Barca sur 6 km. 

• ce parcours passe au large de la profonde baie de Tramariglio; celle-ci peut se naviguer moyennant  une “rallonge” de 10 km.

• durant la navette, prolonger la magie par un détour au phare du Capo Caccia; une demi-heure est nécessaire pour atteindre le phare à pied et cela vaut le coup d’œil ! Visiter la Grotta di Nettuno. Il faut descendre (puis remonter) quelques 656 marches creusées dans la falaise, avec cette impression folle d’être suspendu entre ciel et mer. C’est une succession de salles sublimes sur 200m (le réseau entier fait 2500m). Le lac souterrain de Lamarmora accueillait au XIXe siècle. des concerts aux chandelles.


9 La Costa di Villanova: d’Alghero à Bosa Marina 

P1030838Intérêt   ***    2 jours (41 km)

Avant d’embarquer, baladez-vous dans Alghero réputée la plus belle cité de Sardaigne. Longeant le littoral, la navette elle-même fait partie du plaisir de ce parcours ou vous admirerez les calanques et falaises creusées de taffonis de Torre Argentina et bivouaquerez peut-être dans l’une de ces belles criques une fois passé le Capo Maragiu. L’arrivée dans la ville de Bosa est un régal. 

P1030841Remarques   Départ et arrivée d’un port.  Entre Torre Poglina et l’Isola Pagliosa: un seul point de bivouac correct possible sur une distance de 10 km, il ne faut pas le manquer: 40° 24' 11" N / 8° 23' 59" E.

En faire plus     Seule rivière sarde navigable, Le Fiume Temo se remonte depuis la mer sur 8 km jusqu’aux vestiges d’un pont romain. Au programme: les canards, les barques à quai devant les anciennes tanneries, le passage sous le Ponte Vecchio avant de s'enfoncer dans les vergers. À Bosa, monter à pied au Château de Malaspina pour un coup d’œil englobant la ville, la mer et le fleuve. Goûter le Malvasia, un délicieux (mais cher) vin blanc liquoreux.


10 La Punta di Foghe: de Porto Alabe à S’Archittu 

P1030881Intérêt  ***    Une journée (20 km)

À admirer: des orgues basaltiques, une petite chaussée de géants au Capo Nieddu, de grandes grottes de calcaire blanc sur la fin du parcours et une magnifique arrivée par un corridor débouchant sur une arche naturelle.

P1010734Remarques   Commencez si possible votre randonnée par un bivouac 1 km au sud de la plage de Porto Alabe sans dépasser la Torre di Columbargia; entre un platier et une petite falaise de grès sculpté, le coucher de soleil en point d’orgue, considérez déjà cet endroit comme un des bivouacs les plus magiques de votre existence. Point d'embarquement ici et arrivée .


  11 La Péninsule de Sinis: de Su Pallosu à Mari Ermi 

P1030865Intérêt  **   Une journée en aller retour (20 km). Point d'embarquement ici et arrivée .

C’est une alternance de grandes plages et de falaises dont celles de Su Tingiosu creusées de profondes grottes. À voir: les falaises de calcaire jaune du Capo Mannu hautes de 50m peu avant l'embouchure du Riu du même nom ainsi que celles du Capo sa Sturaggia peu avant Mari Ermi.  

P1030851Remarques    La route étant très éloignée de la côte et le ratio voiture/kayak peu avantageux, il est préférable de naviguer cette section en aller retour.

En faire plus   Pousser jusqu’àIs Arutas (+ 4 km) connue pour son sable aux grains arrondis de quartz blanc, effet massant garanti, il est interdit de le ramasser.


12 Le Capo di Frasca: de Sant'Antonio di Santadi à Marina di Arbus

P1030915bisIntérêt   ****    Une journée ( 28 km)

Une balade qui commence par une section très sauvage et rocheuse propice à la contemplation et qui se termine par des kilomètres de dunes impressionnantes en partie couvertes de végétation. Les plus grandes (entre Pistis et Torre dei Corsari) s’enfoncent de 800m dans les terres.

P1030889Remarques    Navette de seulement 19 km. Si vous embarquez tard, un beau bivouac vous attend au Cap; pas d'accès depuis la terre, de gros blocs volcaniques sur sable jaune; prenez votre temps sur cette randonnée ou tout vous invite au farniente et au bivouac. Point d'embarquement ici et arrivée .

 En faire moins     On peut s’arrêter à Torre dei Corsari ( 39° 41' 06" / 8° 26' 59"), le parcours ne fait alors plus que 18 km.


13 la Costa Verde: de Marina di Arbus à Buggeru 

P1030975Intérêt  ****      Une journée (25 km)

À voir: les dunes de Piscinas bien sûr, un petit Sahara uniquement accessible depuis la route par une piste avec 2 guets, mais aussi le Capo Pecora tout de granite et de grottes. Cet endroit est classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité, les tortues marines viennent encore y pondre. Superbe étape, de petites falaises de grès, hautes de 10 m, entrecoupées de dunes parsemées d’îlots de genévriers cade vous accompagnent quasi tout du long.

P1030985Remarques   1000 m au sud de San Nicolo: "the" bivouac; une plage de 50 m entre des falaises, vue sur le coucher de soleil (c'est le cas de tous les bivouacs côte Ouest). Des grottes, du sable fin et des blocs pour suspendre les hamacs. La falaise au sud, qui se poursuit jusqu'à Buggerru pourrait être déclarée réserve marine tant la faune aquatique y est abondante; s'y côtoient poissons de roche et de sable, certains en bancs serrés évoluant dans les labyrinthes aux parois de dentelle minérale:  la sensation d'évoluer dans un aquarium. Au fond de certaines grottes, des grappes de grosses bulles fusent des profondeurs par intermittence, l'eau prend l'apparence d'un sirop transparent: ce sont des sources. Point d'embarquement ici et arrivée .

P1030922En faire plus    Cette étape a déjà suffisamment de "plus". 


14 Le Golfe de Gonnesa: de Buggeru à Portoscuso 

P1040027Intérêt   ****     Une journée (29 km)

Un enchantement; peu après Buggeru c’est un florilège de grottes profondes, tunnels, falaises qui se succèdent jusqu'au monumental Pan di Zucchero, bastion de 133m lui même troué de 2 tunnels et de quelques grottes. S’ensuivent la sortie de la mine de Porto Flavia nichée en pleine falaise et un peu plus loin la laverie Lamarmora (elles se visitent). Un must en somme. Petit bémol tout de même (on devient difficile) : le discret collecteur d'égout qui sort au sud de Buggerru dans un endroit splendide. Plus loin, une grande plage et ses dunes semblables à celles de Piscinas court sur 4 km. De La Tonara au Capo Altano, de grands effondrements, falaises et petites plages sauvages.   Point d'embarquement ici et arrivée .

P1010829Remarques     Les 3 derniers kilomètres sont sans abri. Embarquez en milieu d’après-midi et bivouaquez à la sublime Cala Domestica.


15 San Pietro et Sant’Antioco: de Portoscuso à Sant’Antioco par les îles

santantioco_File0156_1_Intérêt **   2 jours (58 km)

La quiétude des calanques volcaniques des côtes ouest de San Pietro et Sant'Antioco.

CArloforteRemarques     Un ratio navette/navigation intéressant: 24 km. Sant'Antioco est reliée à la Sardaigne par un pont. En cas de Mistral, il est amusant de naviguer entre les îles et la Sardaigne. C'est l’occasion de s’offrir un gros "downwind" de 17 km en toute sécurité, pas de houle et vraiment très peu de fond, on a pied sur une grande partie de la section. Embarquement ici et arrivée .

En faire moins     Naviguer uniquement la côte occidentale de Sant'Antioco,  la côte intérieure étant moins intéressante (mais par contre très sécurisante en cas de Maestrale). Dans ce cas, embarquer à Calasetta ( 39° 41' 06" N / 8° 26' 59" E) et finir à Sant'Antioco; navette de 10 km pour 31 km de navigation.

Les images de cette rando sont tirées du web.


16 Le Capo Teulada: de Porto Pino à Porto di Teulada 

P1010874Intérêt   ***    Une journée ( 30 km)

C’est une presqu’île sauvage, la route ne longe pas la côte. De magnifiques dunes ornent la baie peu après l’embarquement. Le Capo Teulada avec ses falaises et ses lagons est le point le plus méridional de Sardaigne. Mise-à-l'eau ici, débarquement .

80438010Remarques    Départ et arrivée dans un port. Une navette de seulement 21 km.Pour un bivouac avant l'étape, ne pas manquer la presqu'île de Candiani (Pineta di Candiani) à quelques minutes du port en partant vers l’ouest. Pour un départ original: partir du canal qui relie la lagune à la mer. En cas de nécessité, on peut raccourcir facilement l‘étape de 7 km en coupant les profondes baies, un portage de 170m peut aussi vous éviter les 9 km du Cap. C'est un terrain militaire: l’endroit n’est paradisiaque que les trois mois d’été, ensuite le feu d'artifice reprend. 

 suite >