11 novembre 2011

Un blog avant d’oublier.

 N'hésitez pas à laisser un message en cliquant sur "commentaires" en pied de page. Depuis la création de ce blog, certains liens externes ne sont plus valides, je réparerais ça à l'occasion.

Un séjour tellement facile à mettre sur pied pour nous Français, surtout quand de plus, on habite à quelques heures de Marseille; comment n'y avais-je pas pensé plus tôt?  Des compagnons de voyage extras: sur neufs équipiers, j'en connaissais  déjà quatre: Ludovic, Mathieu, Philippe et Fabrice. Trois des participants: Anne, Bruno, & Vanessa  avaient été contactés via le forum expémag. J'ai découvert Dominique et François par des amis communs: Titus et Marion.  Sur Les dix participants: 2 débutants complets, 4 avec un très petit niveau mais tous était sportifs pratiquants, je veux dire par là qu'ils n'avaient pas arrêté le curling en fin de collège pour se muer en patates de sofa. 

P1040222tere

 Les embarquements se faisaient entre 9h et 9h30, les arrivées, sauf exceptions, entre 17h et 18h30 avec une pause de 2 à 3 heures à midi. Les journées des deuxième et troisième sections furent plus courtes et nous tâchions de finir vers 16h pour profiter pleinement des bivouacs. De plus en septembre, les jours commencent à nettement raccourcir; grand ciel bleu et légère brise portantes pendant les deux dernières semaines d’Août, le temps fut plus mitigé par la suite. mappa_spiagge_sardegna Cette carte en plus grand.

Il faut savoir que contrairement à la Grèce, septembre sonne le retour des précipitations, les températures restent quant à elles très douces.

J'ai attribué une note à chaque étape. Vous pouvez aussi retrouver une sélection de 21 parcours dans la barre de menu. Il n'y a pour ainsi dire, rien à jeter en Sardaigne. Bien sûr quelques rares sections ne valent pas le détour, mais prises dans un périple de plusieurs jours, elles sont tout-à-fait supportables pour peu que l'on aie de bon compagnons de route, enthousiastes, sportifs et drôles, ce qui fût le cas (une pointe de flatterie afin qu'ils repartent avec moi).

Les  **** donnent une indication de l'intérêt esthétique de chaque étape. C'est un jugement bien entendu personnel. J'affectionne les zones de falaises, les calanques, les rochers et beaucoup moins les grandes plages “bronze-cul” quoi qu'il y il y ait des exceptions comme  Piscinas et ses sublimes dunes.  

Barême

****    on est dans l'exceptionnel, à faire et refaire, à offrir à ceux qu'on aime pour leur anniversaire. 

***      à ne pas manquer. 

**        à inclure dans un trip de plusieurs jours qui relie quantité de  ***

*          je veux absolument faire du kayak aujourd'hui et je n'ai pas le choix, donc finalement j'embarque.

ooo     sortir son carnet d'histoires de Totoregarder du côté du large et passer vite, ce sera mieux demain.

Quelques liens

  •  Rédigé sans doute par un italien. Un design "old style" mais une source d'infos + un peu d'histoire. L'essentiel est de donner envie.
  • Une balade automnale dans l'Archipel de la Maddalena
  • Une autre balade côte Est
  • Un tour de Sardaigne printanier sur cackletv.com/ (en anglais)
  • De belles photos du Golfe d'Orosei sur phototeam-nature.com
  • Des images de la côte Ouest de  jeanpaulvillegas.com
  • Un compte-rendu d'un séjour sur la côte Nord-Ouest:  expemag.com
  • Pages (méchamment lourdes) sur le Capo Testa et Tavolara (en italien)
  • Le Tour d'un Danois dépressif ou les états d'âme prennent le pas sur les paysages (en anglais)

    Les photos sont de Anne, Bruno, Ludo, Philippe & Thierry. Le partage décuple le plaisir, l'écrit le prolonge, les photos entretiennent le souvenir. Puissent ces pages vous donner envie d'embarquer pour la Sardaigne et plus généralement de partir en kayak, pourquoi pas avec nous, ce blog n'est pas tout-à-fait désintéressé.  

Posté par puyfoulhoux à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]