Étape:  Pedra Longa > quelque part vers la Grotta del Fico - Intérêt ******************  

 Le hamac était accroché cette nuit entre un cade et la racine d'un lentisque. Au matin, petit feu de genévrier  pour chauffer l'eau du thé. On commence la journée en passant en apnée sous deux petites arches immergées. Ce Golfe est, malheureusement pour nous, trop fréquenté: énormément de bateaux, de plus nous sommes un dimanche. Un conseil, évitez les mois d'été mais le visiter en juillet/août vaut mieux que de ne pas le visiter du tout. De nombreux faucons d'Éléonore nichent dans les falaises; les fonds marins sont par contre assez pauvres. Nous croisons deux autrichiens dont un en Lettman, des boats construits sous vide à 2700 boules sans le compas ni la pompe; ils ont ski/kayaké en autonomie en Norvège en janvier avec les planches sur le pont du kayak, quand les jours sont les plus courts de l'année,  bizarre. Jusqu'à présent: 10 kayakistes rencontrés en 25 jours de navigation sans compter les sit-on-top de location.

P1040208bis  Pedra Longa: j'ai déplacé le kayak à l'ordi, il était trop à droite, merci Photoshop.P1040210P1040213  Là,  j'ai rajouté une belle fille, encore merci Photoshop. Anne, Dom et François nous sont revenus hier avec de beaux chapeaux achetés à un africain. Du coup, sauf avis de grand frais, y'aura des bibis sur les photos pendant encore quelques jours.  P1040216P9090732_copy  Gravier blanc et eaux turquoises. A la Cala Goloritzè, les gens sont tassés dans les grottes et sous les surplombs en attendant que la pluie cesse; ambiance "La guerre du feu", humpf, humpf !!!  Les bateaux-taxis sont un peu plus loin amarrés dans des grottes. Plages sublimes et surpeuplées.P9090729_copy  Pétole puis orage à 14h. P1040222bis  Là aussi j'ai bidouillé la tof, il faut bien faire rêver les gens...

P1040224bis La Punta Giradili

P1040226 Aujourd'hui, sortez les verres fumés ou à défaut le masque de soudeur, vous allez en prendre plein les yeux. Prenez le grand Canyon du Verdon, pas moins, effacez la rive droite (toujours avec Photoshop), remplacez-là par le lagon de Bora-Bora et vous économisez un billet d'avion pour le Paradis; non, ne me remerciez pas. Vertigineux! 

 

P1040230 Petit pipi sous prétexte de chercher des oursins...P1040231bis ...ça va mieux. 

P1040237P1040238 — Attention le caillou à droite!   

— Ou ça?

(bon, j'arrête avec mes commentaires à deux balles).P1040244bisP1040246P1040239

P1040248    
P1040253
P1040283
P1040286
P1040287
  17 heures: un peu de lecture couchés sous une voute en attendant que deux couples de touristes repartent en bateau-taxi, nous laissant seuls avec notre bonheur. Je crois qu'ils ne se sont pas adressé la parole de tout l'après-midi. Étrange de venir se coincer ici pour la journée. Les plages sont propres, évidemment nettoyées pour le business. Jardin zen, minéral ou nous serions bien piégés si la mer se levait.
P1040291
P1040292P1040293  À 2 heures du matin, le café de 16 heures fait de l'effet, je ne dors toujours pas; un trait de lumière barre à la verticale la voute étoilée; quartier d'orange, sourire oblique et roux souligné d'une couche de brume. Notre univers est délimité par le plafond de la grotte; cris de rapaces et d'hirondelles qui nichent dans une fissure au dessus de nos têtes. Anne a pris le risque de dormir près de l'eau malgré les impacts sur la plage; pour avoir vu un bloc gros comme une bouteille de gaz (je sais, il en existe de plusieurs tailles) atterrir à 3 mètres de nous à Lipari (vous chercherez sur la carte), je suis devenu méfiant. On était ce soir là en train de monter la tente, on a mis 5 minutes chrono pour tout remballer  et fuir. _sardaigne_190 _sardaigne_197 _sardaigne_204 _sardaigne_206bis _sar_bis__81_    suite >